Connaître notre climat changeant en Afrique

 

     

 

 

Afrique

Qu'est-ce que les éleveurs africains observent à propos de leur climat ? Qu'est-ce qu'ils savent et apprennent de leur climat ? Qu'est-ce qu'ils font pour s'adapter au changement ?
Les zones semi-arides telles que celles occupées par les populations pastorales à travers l'Afrique subsaharienne sont déjà soumises à des variables et des météo/climat imprévisibles, une situation qui sera aggravée à cause du changement climatique. Les capacités des autorités nationales pour la surveillance et la prédiction des événements climatiques extrêmes, pour transmettre ces informations à des régions éloignées et pour engager un dialogue constructif avec les populations rurales, peuvent être améliorées lorsque toutes les connaissances pertinentes, y compris les savoirs autochtones, sont mises à disposition.
Supporté par la Suède et par le Fonds-en-dépôt Japonais, ce programme est constitué de deux volets : 
 
•    l'autonomisation et le renforcement des capacités des communautés autochtones 
•    la recherche transdisciplinaire
 
 
 

Des partenaires éleveurs

À travers des recherches centrées sur les communautés, le projet privilégie les partenariats directs avec les peuples autochtones ainsi que le renforcement de leurs capacités pour s’engager efficacement avec les autorités nationales. En habilitant les communautés à discuter et à comprendre comment leurs connaissances peuvent contribuer à la résilience locale, le projet contribuera à l'intégration des savoirs locaux et autochtones dans la prise de décision concernant le changement climatique.

Recherche et réseaux transdisciplinaires

Le projet va permettre d'améliorer la politique mondiale sur le changement climatique et sa base de connaissances à travers la promotion de la recherche transdisciplinaire sur l’adaptation au changement climatique, y compris par l'inclusion des détenteurs de savoirs autochtones. En travaillant avec des disciplines et des systèmes de connaissances différents et divers, le projet aidera à construire une base solide de connaissances pour la prise de décisions concernant l'adaptation aux changements climatiques.
 
 
La recherche communautaire 
À travers un appel à propositions, les communautés d’éleveurs ont été invitées à discuter de leur situation locale et sur comment le fait de partager certaines de leurs connaissances pourrait contribuer à un planning d'adaptation nationale. Sept projets pilotes ont été sélectionnés au Burkina Faso, au Tchad, en Éthiopie, au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda. Ils sont actuellement à différents niveaux de mise en œuvre.
 
Ateliers et événements
Ateliers et conférences fournissent l'opportunité aux pasteurs, chercheurs et gouvernements de se rassembler pour échanger, apprendre et partager à travers différents systèmes de connaissances pour contribuer conjointement aux prises de décision concernant l'adaptation aux changements climatiques.

«Il y a dix ans, la saison des pluies dans cette région durait 5 à 6 mois. Nos vaches vêlaient chaque année et nous avions du lait en abondance. Maintenant, avec un hiver qui ne dure pas plus de 3 à 4 mois, même dans les bonnes années, nos vaches ne vêlent pas avant d'avoir 4 à 5 ans.» - Maï Mani, Lamido (chef traditionnel) de Mbimbé Woïla, Mbororo du Tchad. 

 

Photo Credit: Hindou Oumarou